«

»

Eyl 25

L’oncle de mon mec

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

L’oncle de mon mecL’oncle d’Alex faisait de la photo. Je le savais. Je savais aussi quel était son thème privilégié : les femmes nues. C’est Alex qui me l’avait dit, mais sans s’attarder plus que ça sur le sujet. L’oncle en question s’appelait Luc et je ne l’avais jamais rencontré, car je ne sortais avec Alex que depuis quelques mois. Il ne m’avait présenté que ses parents.J’avais 21 ans. J’étais en licence de Lettres modernes et je faisais des petits boulots assez peu gratifiants pour parvenir à m’en sortir. Je vivais dans un minuscule studio, tandis qu’Alex, qui était également en licence de Lettres, était toujours chez ses parents.L’occasion de rencontrer son oncle photographe se présenta le jour du mariage d’une de ses cousines.Pour le vin d’honneur et le repas, la famille avait loué une grande maison située dans un parc arboré. Il y avait beaucoup de monde et il faisait un temps magnifique. Je ne connaissais personne, alors j’ai fait en sorte de ne pas trop m’éloigner d’Alex. J’ai aussi bavardé un peu avec sa mère, qui m’aimait bien. Et puis j’ai bu, comme tout le monde. Des kirs cassis. J’ai toujours aimé boire. Alex me le reprochait parfois, lors de soirées étudiantes. Il y avait même eu une fois où l’on s’était fâché sérieusement. J’étais ivre et j’avais eu tendance à me laisser aller dans mes gestes et mes attitudes avec d’autres mecs. Dire que je ne m’en étais pas rendue compte serait un mensonge. Il est vrai que ce soir-là, j’aurais préféré être célibataire, histoire d’avoir pu faire ce que je voulais avec qui je voulais. Et le jour de ce mariage, j’ai beaucoup bu.Alex m’avait présenté le fameux oncle Luc en début de journée, mais on s’était seulement salués. De ce que j’avais compris, il était divorcé, et je l’apercevais de temps à autres dans la foule des invités.Alex discutait avec ses cousins, et sa mère m’avait abandonnée pour se joindre à d’autres femmes en robes élégantes. J’ignore combien de verres de kirs j’avais bus au moment où l’envie me vint muğla escort de m’approcher de l’oncle qui photographiait des femmes nues.Ma stratégie fut simple : je me suis plantée à deux mètres de lui, avec mon verre, en me disant qu’il me verrait rapidement et finirait par venir me dire que j’avais l’air de m’ennuyer.Et la stratégie fonctionna parfaitement.Luc avait une bonne cinquantaine. Un homme assez ordinaire, grand et grisonnant. Très souriant. Il buvait du whisky, et, lorsqu’il vint vers moi, je pense qu’il n’en était pas à son premier verre.Il m’a dit :« Tu ne connais personne, n’est-ce pas ? »J’ai confirmé. Puis on a échangé des banalités prévisibles : ma relation avec Alex, les études, le boulot, les centres d’intérêts… Le temps de finir notre verre et de s’en servir un autre. Nous avons trinqué et il m’a proposé une cigarette, que j’ai acceptée. Alex était un peu plus loin, dans la foule, toujours avec ses cousins qu’il ne voyait pas souvent. Je l’apercevais d’où j’étais. Il riait, il buvait. Il n’avait pas l’air de s’inquiéter pour moi. C’était très bien comme ça.Et l’oncle Luc ne me quittait pas du regard.Pour ma part, je dois être honnête avec vous tout de suite : cette histoire de photos de femmes nues m’attirait. Je dois aussi vous préciser quelque chose d’important : au terme d’une soirée étudiante à laquelle Alex n’avait pas pu venir, je n’étais pas rentrée chez moi. J’avais suivi un mec chez lui et nous avions baisé.Alex n’en avait jamais rien su.Il y avait une salope en moi, je le savais et je n’en avais absolument pas honte, loin de là. Je l’assumais et, de temps en temps, je la laissais prendre l’air et s’exprimer.Ce jour-là, l’alcool aidant, j’ai nettement senti la salope me faire des appels du pied, si je puis dire. Dans cette foule d’inconnus, avec le temps radieux qu’il faisait, en présence de cet homme très aimable qui m’observait attentivement tandis que nous parlions, j’ai eu une violente envie de baiser.Mais ce n’était ni escort muğla le moment, ni l’endroit. Alex allait sans doute me baiser plus tard, le soir venu, à notre retour, probablement dans mon studio, mais l’envie me tenait maintenant. Sous ce soleil, dans ma petite robe blanche, courte, à fines bretelles, sans soutien-gorge, en présence de cet oncle qui photographiait des femmes nues.On a pris un autre verre encore, puis on s’est éloigné de la foule pour marcher dans une allée de gravier. Puis je me suis lancée à un moment donné.J’ai dit à l’oncle :« Alex m’a dit que vous photographiez des femmes nues ? »Pendant quelques instants, il eut l’air un peu interloqué.Puis il a répondu :« Oui, en effet. »Ensuite, il y eut un moment de silence.J’étais ivre, et quand je suis ivre je dis les mots qui me viennent à l’esprit, sans réfléchir, sans prendre le temps de mesurer leur poids.J’ai dit :« Ce doit être agréable. »L’oncle a souri en me regardant, puis il a dit :« Je connais des choses plus désagréables dans la vie. Que t’a dit Alex, exactement ? »« Pas grand-chose. Juste que vous faisiez poser des femmes nues. »Il ne souriait plus.Nous nous éloignions de la foule par cette petite allée qui serpentait entre les arbres et les buissons fleuris.Il a dit :« Tu as déjà posé nue ? »« Non, pas vraiment. Une fois, un mec m’a photographiée, mais je ne posais pas. J’étais juste toute nue sur son lit. »Il a hoché la tête, puis regardé droit devant lui.Puis il a dit :« Tu as gardé les photos ? »« Non, il les a faites avec son téléphone. Elles étaient floues. »Il a souri.« Ce n’est pas si facile de photographier des corps. Faire de la photo ne se résume pas à viser un sujet et appuyer sur un bouton. C’est tout un art, si je puis me permettre. »J’ai répondu :« Vous rémunérez les femmes qui se mettent nues devant vous ? »Il a secoué la tête en souriant de nouveau :« Bien sûr. »« Combien ? »« La base, c’est quarante euros de l’heure. Mais ça peut varier. »« Et ça varie en muğla escort bayan fonction de quoi ? »Il s’est arrêté de marcher et m’a regardée dans les yeux. Il a pris une gorgée de whisky avant de me répondre :« En fonction de ce que la femme accepte de faire. »Ce jour-là, nous n’avons pas fait grand-chose. J’ai sucé l’oncle derrière un épais bosquet de buis, accroupie, en branlant mon clitoris sous ma culotte, tandis qu’il malaxait mes nichons sous ma robe blanche.À notre retour dans la foule, j’ai évacué le goût salé du sperme dans ma bouche en me servant un autre kir cassis. L’oncle n’avait eu que vingt euros sur lui, mais je lui avais dit que ça pouvait attendre. Deux jours plus tard, j’ai enlevé ma culotte devant lui, chez lui, dans son salon. Il m’a photographiée à poil pendant un peu moins d’une demi-heure, puis on a baisé dans son canapé. Il m’a défoncée la chatte et le cul, sans capote. Je l’ai sucé et il a de nouveau giclé dans ma bouche.La semaine suivante, il m’a photographiée pendant un quart d’heure, à peine, puis il m’a sucé l’anus. Ensuite, j’ai sucé le sien et il m’a demandé si j’accepterais de me faire photographier en train de baiser avec un ami à lui. J’ai accepté et, deux jours plus tard, il m’a présenté l’ami en question.Trois jours après, il m’a photographiée en train de baiser avec une fille asiatique qui était plus jeune que moi. Il nous a défoncées à tour de rôle et il a éjaculé sur mon cul.J’ai posé pour d’autres photographes et j’ai quitté Alex. J’ai également cessé de faire des petits boulots peu gratifiants. Je baisais presque tous les jours, avec des hommes, avec des filles. Souvent à trois, parfois à cinq ou six à l’occasion de séances de pose ou de soirées très privées. Je gagnais plutôt bien ma vie et je passais la moitié de mon temps à me mettre à poil devant des hommes d’âges variés. Les plus âgés étaient ceux qui payaient le mieux. C’étaient aussi ceux qui demandaient les trucs les plus tordus.Je n’ai jamais reculé devant des trucs tordus.Jamais.Y compris des trucs un peu sales.La salope en moi s’éclatait.Et elle s’éclate toujours à l’heure où j’écris ces lignes.Tout ceci est la faute d’Alex. Il n’avait qu’à pas me parler de son oncle qui photographiait des femmes nues.:::

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

Şu HTML etiketlerini ve özelliklerini kullanabilirsiniz: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

kartal escort online betting canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis canlı bahis sivas escort tekirdağ escort tokat escort trabzon escort tuzla escort urfa escort uşak escort düzce escort yalova escort yozgat escort zonguldak escort porno escort izmir bursa escort görükle escort bursa escort burdur escort webmaster forum adapazarı travesti