«

»

Ara 21

Un couple qui voulait un jouet…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Un couple qui voulait un jouet…Puisque j’ai commencé à raconter mes expériences pourquoi ne pas continuer. En premier celles qui sont postérieures à mon état actuel induit par la maladie (voir ma première histoire). Ensuite peut être que j’aurais envie de me replonger dans mon passé et vous raconterais-je quelques bribes de ma vie (sexuelle bien sur) passée.Là c’est une des tentatives de retrouver une vie sexuelle qui me donne des frissons. Quand on est comme moi frappé par cette impuissance (peu d’érection et plus d’éjaculation) mais qu’on garde dans le crâne la même libido, je vous assure qu’on est mal dans ses baskets. Je n’ai pas eu d’idées de suicide mais c’était limite. Heureusement j’ai une femme qui était complice de mes frasques passées mais plus âgée que moi de dix années elle n’a plus les envies d’antan… hélas.. Et mon état n’a pas arrangé les choses d’autan que j’ai commis l’erreur de me replier sur moi même dés le début enfin bref on est pas là pour geindre !! Donc.. à la recherche de plan cul.. j’utilise internet comme avant on utilisais le minitel si vous êtes de mon âge vous avez du jouer avec aussi. L’avantage du net, c’est quand même plus graphique et les vidéos, photos et cam diverses c’est sympa.. même si c’est une putain d’usine à fric !Comme je suis bisexuel et vraiment bisexuel pas comme certains qui acceptent un peu de jouer à touche pipi avec un autre mec mais qui rapidement mettent des barrières.. Pour ma par je prend autant de plaisir avec un mec qu’avec une femme. Il est différent mais on s’éclate c’est le principal. Autre trait de caractère contrairement à beaucoup de pseudo élitistes je ne m’attache absolument pas au physique des gens. Je ne suis pas à la recherche de femmes ou de mecs super beaux, bien montés etc.. Mon physique est tout a fait quelconque, je ne suis pas beau, je suis rond.. oui gros si vous préférez, je ne suis pas jeune j’approche de la soixantaine, je suis poilu et barbu.. normalement je n’aurais jamais du baiser la moindre gonzesse le moindre mec.. hé bien détrompez vous.. Moi même je n’ai jamais compris pourquoi je n’ai jamais eu aucune difficulté à trouver de la compagnie.. Femmes ou hommes. Ma dernière maîtresse était une gamine qui n’avais pas 18 ans quand je l’ai sautée pour la première fois çà a duré plus d’un an. Bref allez comprendre pourquoi cela. Ah bien sur je ne le nie pas c’est plus facile quand on roule en Mercedes et qu’on les emmène dans de bon restaurants. Mais le fait d’avoir quelques moyens ne fait pas tout. Si vous savez si vous avez une idée.. dites le moi.. la tchatche ? L’état d’esprit.. la gentillesse.. j’en sais rien .. et foutre dieu je m’en moques !! Peu importe la raison.. mais pour être grivois.. j’ai trempé ma nouille un peu partout avec des filles et des mecs de tous types.. de tous ages parfois au physique de rêve, parfois des ménagères de moins de 50 ans.. mais toujours avec des gens intéressants, des gens pour qui le plus important c’était de prendre du plaisir, de le partager ainsi qu’une convivialité .. Si d’aventure je rencontre l’une ou l’un d’entre vous ce ne sera pas juste un truc pour la baise glauque rapide ( sauf scenario mis sur pied de concert) Non on prendra un verre, on se fera une petite bouffe ou parlera de la vie et on se fera jouir.. Voilà comment ça marche.. Mais revenons à mon histoire vous le constatez je suis un bavard impénitent. Tenaillé par une monstrueuse envie de cul, je m’étais mis à chercher sur internet un plan cul.. n’importe lequel.. un mec, une femme, un couple.. un travesti enfin un être sexué qui avait le même désir que moi.. prendre son pied. Avec mon état je vous avoue que c’est parfois galère. En plus on se heurte au fameux.. où… hé oui on est nombreux à faire çà en dehors du couple et recevoir à la maison pas possible chez l’autre pas possible.. voilà qui restreint le champ de recherche. Ajoutez une pincée de camionneurs moustachus qui se font passer pour des nymphettes.. Ils sont cons.. car moustachus ou pas je leur ferais bien une bonne pipe.. Mais bon. Au bout de quelques temps de recherche je finis par brancher un couple qui par bonheur n’était qu’a quelques dizaines de kilomètres de chez moi et qui oh miracle pouvait recevoir un manouche du cul comme moi. Au fil de notre discussion j’apprenais que la dame était plutôt dominatrice, que son mari aimait bien être soumis et qu’ils cherchaient de concert un troisième larron. Pas vraiment novices, mais pas vraiment des habitués des parties à trois ils avaient quelques petites expérience et madame semblait friande de ce genre de jeux. Je sentais une petite prévention de leur part, une hésitation. Je finis par comprendre que madame avait de sérieux complexes à cause de sa taille. illegal bahis Toutes les femmes ne sont pas taille mannequin et j’avais affaire à une femme grosse ce que les anglo saxons pour une fois intelligents appellent une BBW Big Beautifull Woman. Et c’est avec raison que l’on dit qu’elle sont belles. J’ai un goût assez prononcé pour ce type de femme souvent les pauvres bourrées de complexes alors qu’elles sont adorables et d’un tempérament volcanique. J’ai ma petite théorie.. les femmes bien en chair compense ce que certains appelleraient une tare physique par un comportement sexuel que les belles nanas n’ont pas forcément. La jolie grosse sera plus coquine et perverse que la nana de papier glacé.. La grosse aimera vous pomper a fond là ou la jolie fille fera beurk.. Pensez y… réfléchissez et revenez me voir. Donc mesdames si vous avez des kilos de trop, de gros seins qui tombent et une grosse chatte qu’il faut un peu débusquer dans vos replis.. je vous adore !! Les mecs pareil.. c’est pas parce que vous avez des abdos de chez kro que je vous ferais pas de pipes.. Bon bien sur.. j’aime aussi les beaux petits mecs un peu efféminés ou les mec bien foutus.. les culturistes pas trop.. Par contre une femme culturiste et dominatrice.. franchement.. j’aimerais essayer.. Je sympathise avec ce couple et je monte un plan pour une rencontre. Heureusement que mon travail m’amène à me déplacer et que j’ai quelques activités qui me donnent un espace de liberté.. La chasse c’est sympa.. on est pas forcé de ramener de gibier et on est partis au moins la journée ce qui laisse à ma tendre épouse que j’adore l’image d’un mari occupé mais qui ne va pas courir ailleurs. C’est pas joli joli.. mais ce que l’on ne sait pas ne fais pas de peine. J’assume.. même si je préférerais qu’il en soit autrement. On commence par se dire qu’il serait sympa de se faire un restaurant. Rapidement je repère une auberge quelque peu intéressante et gastronomique dans laquelle je les invite. Ah oui je suis sûrement un épicurien, la bouffe et le cul.. c’est sacré.. Donc un bon repas et une partie de jambes en l’air.. voilà un programme délicieux pour une escapade. Je passe prendre mes nouveaux amis comme toujours la CLS500 fait sont petit effet.. sur Brigitte qui semble apprécier le confort et le cuir. Elle est charmante, 45 ans blonde naturelle ses cheveux bouclés mi long encadre un visage aux jolis yeux bleus marine piquetés d’or. Certes elle est plus que bien en chair, mais son visage fait penser a celui d’une poupée, joues rondes et pommettes hautes. Une jolie bouche d’un rouge carmin. Son décolleté vaut le détour, deux énormes seins blancs à la peau que je pense douce, sont bien maintenus . Une croupe généreuse complète le tableau. Chose que je remarque, poignets et chevilles sont fines de hauts talons et des bas noirs à couture excusez du peu lui donne de l’allure. Je remarquerais vite sa démarche chaloupée. Un rire cristallin et une voix haut perchée parachèvent l’œuvre. Lui, est plutôt sec, la cinquantaine, une calvitie plus que naissante. Un visage assez anguleux, il fait tout de suite penser à un militaire. Visage assez fermé qui heureusement s’éclaire quand il sourit généreusement. Rébarbatif au premier coup d’œil on finit par trouver sous ce masque un type charmant, aimant plaisanter. Dans la voiture nous avons commencé à parler librement. Je complimente Brigitte qui est nature, j’ai même un peu de mal à l’imaginer dominatrice. Je finis pas comprendre que au fond c’est pour faire plaisir à monsieur qu’elle joue la dominatrice alors qu’elle au fond serait plus encline à être docile. Mais tout cela n’étant que jeu peu importe. Elle semble sincèrement peinée pour mon état, elle sera j’en suis sure attentive à mon plaisir. Sa nature généreuse prendra le dessus. Elle se laisse gentiment lutiner dans la voiture, troussant sa robe pour me dévoiler ses cuisses blanches, elle porte un porte jarretelle et non des bas auto collants.. style dimup que j’exècre.. Madame ne porte pas de culotte, et je découvre avec plaisir sous son bedon, une chatte toute douce aux lèvres bien longues. Arrivés à l’auberge, la glace est rompue. On parle librement durant le repas, Brigitte me prend plusieurs fois la main, la caresse. Ses yeux sont pétillants et elle s’ouvre à moi de son envie de galipettes. Ma main glisse sur son genou elle rit toute joyeuse et détendue. Après ces agapes bien agréables, retour vers le domicile de mes nouveaux amis. Durant le trajet, Brigitte se lâche un peu plus et se calant le dos contre la portière m’exhibe une belle grosse chatte bien ouverte. Bon sang !! quelles lèvres bien charnues en haut des quelles trône un clitoris ma foi de belle taille pour le moment encapuchonné illegal bahis siteleri mais qui ne demande qu’a sortir. Le rose nacré et luisant de ce sexe est charmant. Elle mouille déjà la coquine. Elle demande à Gilbert de sortir sa queue, ce que fait son gentil mari. Ma main se laisse attirer par l’entrecuisse de cette gourmande , alors que je suis prêt de l’atteindre elle me donne une tape sur les doigts.. Je n’ai pas demandé que tu me touche me dit elle d’un air mutin. Je suis la maîtresse vous devez m’obéir. On sent que c’est par jeu et non pas par nature qu’elle joue la dominatrice. Dans ces yeux je vois bien qu’elle ne désirait que la caresse de mes doigts. Elle se tourne vers son mari. Et toi cochon allez branle toi bien.. mais tu ne dois pas jouir sinon…. Inclinant la tête sur son épaule Brigitte me regarde toute souriante et me ditJ’ai très envie de te voir en train de sucer le cochon qui se branle là derrière. Tu a une jolie bouche.. Puis approchant son visage du mien alors que je conduis doucement, elle ajoute Et puis de jolis yeux verts L’ambiance est chaude.. très chaude.. Nous arrivons enfin chez mes amis. Nous entrons dans le salon. Aussitôt Brigitte s’approche de moi et plaque sa main à mon entrejambe. Elle me prend les couilles dans ses doigts et les presse. En me regardant droit dans les yeux. Elle serre et me fait mal. Mais quel plaisir d’être contre elle, sa bouche rouge et luisante sa langue qui parcourt ces lèvres.. Son souffle léger et ses yeux remplis d’une lueur coquine. De son autre main elle fouille dans la braguette de Gilbert. En extirpe une queue dure et épaisse au gland gonflé et décalotté. Elle pose un baiser furtif sur mes lèvres, j’en frémis. Et doucement elle me dit J’ai envie de te voir le sucer… Il paraît que tu aimes çà.. moi j’ai envie de voir. Allez mes gros cochons.. à poil.. Et vite.. je reviens.Elle disparaît.. me laissant en tête à tête avec son mari. Sans aucune gêne je me met à l’aise. Lui également et nous voilà à poil tous les deux. Je tends la main vers sa queue. La prend dans ma main. Il bande bien le veinard.. Moi ma queue est à peine gonflée et elle restera ainsi tant qu’elle ne sera pas secouée fortement et elle ne sera jamais tendue. J’enrage dans ces moments là. Brigitte revient elle est à l’aise et porte une guêpière noire d’où jaillissent deux superbes seins blancs aux aréoles roses larges comme des soucoupes. Les lèvres de sa chatte pendent entre ses cuisses de son minou rebondi qui se niche sous le pli capitonné de son ventre. Ses cuisses sont larges mais ce ne sont pas des poteaux. Son cul est ample et rebondi. Elle est bien jolie cette femme. Elle s’approche de nous nus comme des vers, moi la main sur la queue de Gilbert. Ses mains son cachées derrière son dosAh c’est bien çà.. dit elleElle dévoile ses mains dans lesquelles il y a à gauche une courte cravache et dans l’autre un très beau godemiché.Tu va bien sucer ce porc… et pendant ce temps je vais m’occuper de ton petit trou.. Allez en piste !!Gilbert se laisse aller sur le fauteuil, la queue en l’air. Brigitte prévenant glisse un coussin sous mes genoux. Je m’agenouille. La queue du mari est vraiment dure. Il à un superbe engin pas très longue mais d’une épaisseur intéressante. Le gland est large et assez aplati. Je pense que je vais avoir un peu de mal à le prendre dans ma bouche. Enfin tout est relatif. Une petite tape de la cravache sur mon cul.. Il y avait longtemps que je n’avais pas senti cela. Et a n’en pas douter.. j’aime toujours.. la chaleur généré par le coup se diffuse sur ma peau. J’ai un frémissement dans les couilles.. ma queue voudrait bander.. hélas.. Allez.. prend le dans ta bouche ma grosse salope.. me dit Brigitte tout en posant ses mains fraîches sur mes fesses qu’elle écarte largement. Je prend la queue de Gilbert entre mes lèvres et je lèche son gland. Brigitte me pétris un peu les fesses les écartant les faisant se mouvoir. Mais tu à un joli petit trou gros cochon.. Oh mais il a déjà servi .. cela se voit. Elle promène le gode entre mes fesses. Le pose sur ma rondelle, appuie un peu.. Je ne sais pas ce qu’elle va faire.. me le planter a fond ou jouer ainsi.. C’est excitant cette incertitude.. Une queue dans ma bouche une femme qui va m’enculer.. je revis.. je suis heureux.. l’excitation monte. C’est pour moi très cérébral.. Allez fais lui une bonne pipe.. dit elle.. Oh mais tu à l’air doué.. regarde comme il aime.. En effet Gilbert à les yeux mi-clos et goûte avec plaisir à la douceur de ma bouche.Oh les beaux PD que j’ai dans mon salon.. regardez moi çà.. Tu sais mon gros.. il va t’enculer.. après.. La main de Brigitte agrippe mes couilles et les tire en arrière. Elle me tends le sac.. Elle donne canlı bahis siteleri l’impression qu’elle essaie de me les arracher.. Elle fait rouler mes prunes l’une contre l’autre. J’adore.. elle peu serrer.. encore.. j’en ai envie.. d’ailleurs. Contre toute logique.. car je suis soumis.. je délaisse un instant la queue de Gilbert.. pour quémander.. Oh plus fort.. serre mes couilles plus fort.. dis-jeOh mais tu réclame ? C’est pas bien… çà !!Mais elle me serre le paquet.. Et tire de plus belle. Je suis enchanté.. Elle ne fait pas de chichi et elle me presse les couilles comme si elle avait envie de les voir jaillir de leur sac. Putain que c’est jouissif.. Elle approche son visage de mon oreille. Je te fais pas trop mal comme çà susurre t-elleNon c’est bon dis-je dans un souffleBrigitte semble prendre plaisir à me ravager le paquet. Elle continue de plus belle m’étirant le sac autant qu’elle le peu. Elle me fait vraiment mal.. Mais je suis super excité. La queue de Gilbert gonflée dans ma bouche les mains de Brigitte qui semblent vouloir me castrer.. J’avais vraiment envie de ce genre de défoulement. Allez arrêtez… un peu à moi.. Gilbert.. vas y prends lui le trou.. encule moi ce gros nounours.. il va me bouffer la chatte.Brigitte se jette sur le dos, écartant largement ses cuisses devant mon nez. Gilbert passe derrière moi et je sens sa langue qui mouille mon anus, il me lèche me pénètre me prépare consciencieusement. Devant mes yeux réjouis la chatte de Brigitte m’est offerte. Bon sans que c’est beau. Je suis un amoureux du sexe féminin. Je trouve ce morceau de l’anatomie féminine à nul autre comparable. Le sexe d’une femme est une petite œuvre d’art, je n’en ai jamais vu deux identique, jamais je n’en ai connues qui avait le même goût. C’est un plaisir toujours renouvelé. Le con de Brigitte est généreux, large, grassouillet. Ses grandes lèvres sont épaisses et douce, à peine quelque duvet tout doux, elle n’est pas rasée ou épilée mais ses poils sont si clairsemés, si blonds que le rasage ne ferait que lui abîmer la peau. Les petites lèvres justement ne le sont pas. Elle sont longues un peu granuleuses et d’une souplesse incroyable. On peut les étirer à loisir. Elle se joignent au haut de la conque pour former le capuchon protecteur de son clitoris. Une jolie perle luisante qui n’attend que la pointe de ma langue. Déjà bien excitée, la belle m’offre une chatte toute festonnées de filaments gluants qui semble vouloir m’empêcher de pénétrer dans ce sexe qui déjà palpite. Je lèche le pourtour, mouillant les lèvres, puis m’attaquant aux petites lèvres, granuleuses et si souples, si longues, j’aspire cette chair douce et goûteuse pinçant les deux nymphes entre mes lèvres je les étire . Brigitte gémis.. Elle semble adorer qu’on joue avec ses lèvres. Je me cambre et pousse un soupir quand je sens le gland de Gilbert qui entrouvre ma porte de derrière.. D’un coup de reins je le fait pénétrer tout entier. La sensation que me procure sa queue dans mon anus est purement divine.. d’ailleurs rapidement une gouttelette translucide naît au bout de mon gland. Ce ne sera que ce genre d’expression qui présidera à mon plaisir puisque l’éjaculation pour moi c’est fini. Heureusement que la sensation orgasmique est toujours présente secousse sèche désormais, certes moins puissante qu’elle ne le fut mais parfois quand même un gros panard.. Surtout si on s’occupe de mon cul. Gilbert me baise bien, s’enfonçant a fond ressortant sa queue totalement avant de me péter à nouveau la rondelle.Ma bouche dévore la chatte de Brigitte qui glousse, s’agite tandis qu’elle mouille a grande vitesse .. une vraie MGV (mouilleuse a grande vitesse) Rapidement ma langue clapote dans son marécage, ma barbe est toute mouillée. Je suis hyper excité.. et le ramonage de mon cul fait de l’effet, je sens monter le plaisir. Ma queue demi molle goutte allégrement La queue putain je la sens bien.. j’aimerais qu’il m’en mette une seconde.. Brigitte se déchaîne et elle jouis sous mes coups de langue.. elle en pisse de plaisir.. elle se lâche totalement sur mon visage.. je la bois avec avidité.. j’adore.. çà.. Trempée le visage et le torse.. je suis plus loin de jouir et Gilbert dont je sens la queue palpiter.. n’est plus loin d’éjaculer..Je me redresse en gémissant.. car là j’ai des grosses sensations.. ma queue est un peu plus ferme et un long fil se balance au bout du gland.. Brigitte me comprend sans un mot, elle me prend les tétons entre ses doigts, les roule les écrase.. je frissonne.. sa bouche se plaque sur la mienne et tandis que Gilbert gicle dans mon cul.. j’ai enfin la grosse secousse suivie de plusieurs autres, je suis tremblant.. Gilbert se retire et je sens le sperme qui coule de mon anus bien écarquillé… Brigitte me regarde.. et avec un sourire.. me dit..Coquin c’était bon on dirait…. Mais tu m’a léché comme un dieu.. tu a une langue de velours.. j’en veux encore… Et nous avons passé encore de super moments durant cette journée

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

Şu HTML etiketlerini ve özelliklerini kullanabilirsiniz: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

kartal escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri adapazarı escort adapazarı escort canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis canlı bahis porno bursa escort görükle escort bursa escort burdur escort webmaster forum adapazarı travesti